La police de Macao signale une augmentation du taux de criminalité liée aux jeux pour l’année 2021

0
30
Macao

La police de Macao vient de publier un rapport sur les jeux d’argent en 2021. Selon ce rapport, le taux de criminalité dans le secteur des jeux d’argent aurait connu une forte hausse en 2021 (23,2 %), cela en raison notamment de l’activité des junkets, des usuriers, des ravisseurs et surtout des visiteurs. Malgré les nombreuses arrestations policières, les autorités de Pékin estiment que les forces de l’ordre abusent de leurs pouvoirs. Pékin craint de voir un ratissage extrême qui réduira le nombre d’opérateurs dans le secteur, ce qui semble frustrant et décourageant pour les citoyens, parieurs et visiteurs.

Un taux de criminalité en hausse de 23,2 %

Pendant toute l’année 2021, le taux de criminalité concernant les jeux d’argent a augmenté à Macao. C’est une information que donne la police judiciaire de cette région administrative chinoise. Selon ses conclusions, les chiffres sont connus et à dire vrai, ces autorités de police ou le régulateur du secteur n’ont pas réussi à éradiquer cette gangrène. 23,2 %, c’est le taux d’augmentation donné par les enquêteurs. En d’autres termes, les forces de maintien de l’ordre de cette région chinoise précisent avoir recensé 1 372 crimes l’an dernier. La plupart de ces crimes sont dus à l’augmentation du nombre des joueurs dans la région de Macao. Dès lors, cela pousse à s’interroger sur plusieurs causes pouvant justifier cette croissance.

Dans leur démarche, les enquêteurs pointent du doigt les visiteurs, les opérateurs de junkets et les usuriers qui travaillent généralement en chaîne avec des ravisseurs.

Pour un besoin de précision, un promoteur de junkets diffère d’un opérateur détenteur d’une licence ou d’un promoteur de casino VIP. C’est un acteur agissant dans l’illégalité ou la partie la plus obscure de l’industrie. Son rôle consiste à recruter des clients extrêmement fortunés pour les proposer aux opérateurs détenteurs d’une licence ou aux opérateurs des casinos VIP.

Considérés les principaux auteurs fautifs qui violent la réglementation en vigueur, les visiteurs viennent de plus en plus dans cette ville pour envahir les casinos et salles de jeux. Par conséquent, le résultat reste celui décrit par la police.

Concernant les promoteurs ou opérateurs de junkets, leur rôle reste aussi assez significatif pour justifier cette croissance de la criminalité. Pour faire simple, ceux-ci posent également des actes malveillants sur le terrain des jeux d’argent.

S’agissant des usuriers, même si par le passé ils ont joué des rôles extrêmement significatifs dans la croissance du taux de criminalité, pour le compte de l’année 2021, la police signale juste 72 cas dans lesquels ils ont été impliqués. Un an avant (en 2020), c’était toujours presque le même bilan qui avait été donné. Du côté des ravisseurs, dans plusieurs interventions, la police a réussi à contrecarrer leurs plans. Grâce aux forces de la ville de Macao, ces kidnappeurs qui retenaient des otages pour ensuite leur demander de l’argent n’ont pas réussi leurs coups.

À Macao, beaucoup savent déjà que les usuriers s’intéressent aux parieurs vulnérables. En effet, ils leur prêtent de l’argent volontiers pour que ces derniers s’adonnent aux jeux de paris. Par la suite, en cas d’échec, ces créanciers véreux les contraignent à rembourser. Et généralement, ils utilisent les proches de ces parieurs endettés afin que ces derniers répondent convenablement à leurs attentes. Autrement dit, ces criminels estiment qu’en kidnappant un membre de la famille du parieur qui a prêté de l’argent pour jouer, ils auront gain de cause, étant donné que c’est la seule issue capable de forcer ces malheureux clients à éponger leurs dettes.

Bref, ces usuriers qui sont souvent de mèche avec les ravisseurs espèrent être payés sous forme de rançon.

Une répression poussée

En 2021, la police de Macao a pu écrire de belles lettres, puisque certaines de ses interventions ont porté des fruits.

En s’intéressant aux cas des opérateurs de junkets, des usuriers et des ravisseurs, elle a procédé à un certain nombre d’arrestations. Par exemple, en décembre dernier, ces autorités de police ont arrêté 50 criminels. Après ces arrestations, la police a révélé que ces malfrats proposaient des offres VIP aux clients vulnérables. À travers leurs sales besognes, ces bandits avaient gagné 538 860 dollars sur le dos de ces malheureux parieurs.

Dans ses différentes interventions, la police de Macao a rappelé l’importance et le rôle joué par les conseils des consommateurs. Même si certains membres de ces conseils rencontraient des difficultés à travailler convenablement avec elle dans l’optique de réduire ce taux de criminalité, la police a accentué ses investigations sur des zones cibles et suspectes.

Beaucoup semblent croire que cette situation viendra assainir le domaine et que les vagues de criminalité dans cette ville commenceront à baisser. Pour cela, certaines raisons justifient ce pronostic qui porte à croire que la protection des parieurs vulnérables sera plus coriace. D’une part, il faut dire que grâce à ces arrestations de la police, l’effectif des personnes habituées à fréquenter ces organisations criminelles a chuté. D’autre part, en voyant comment la police trouvait des failles pour empêcher les activités des opérateurs de junkets, le mariage entre les acteurs des casinos VIP et junkets, commence à se solder par un divorce. Autrement dit, les casinos VIP et les opérateurs malveillants ne collaborent plus beaucoup.

Du côté de Pékin, les nouvelles ne semblent pas être favorables, car les autorités de la capitale chinoise estiment que ces interventions policières semblent illégales. Pékin estime que ces activités que la police mène sont susceptibles de menacer et de fragiliser les intérêts des citoyens ou visiteurs venus pour jouer. Et qu’à cette allure, les casinos de Macao seront réduits à une dizaine, puisqu’auparavant, cette ville comptait 85 junkets. Actuellement, près de la moitié de ce chiffre a été supprimé. Parmi ces opérateurs de junkets, seulement 46 opérateurs ont pu renouveler leurs licences.

Vu l’ampleur de cette situation, certains casinos réglementés qui espèrent reconduire leur licence ont déjà rompu leurs accords ou partenariats avec les opérateurs de junkets. Parmi ces opérateurs réglementés se trouvent Wynn Macau, Galaxy Entertainment et Melco Resorts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here