Lausanne envisage d’accueillir son casino à l’horizon 2025

0
14
Suisse

Le conseil fédéral suisse a décidé d’accorder des concessions à deux régions supplémentaires, afin de favoriser l’implantation des maisons de jeu ; il s’agit des régions de Lausanne et de Winterthour. Cela portera à 23 le nombre de régions qui bénéficient de ces concessions. Lesdites concessions, qui sont de deux types, permettront par ailleurs de booster une activité qui est d’un secours conséquent pour les finances publiques.

De nouvelles concessions pour favoriser l’implantation des maisons de jeu

Un nouveau casino pourrait sortir de terre à Lausanne à l’orée 2025. C’est ce qui ressort du conseil fédéral suisse au cours duquel il a été décidé que cette région, mais aussi celle de Winterthour pourront bénéficier d’une nouvelle concession de type A. Grâce à cette acquisition, ces régions auront la possibilité dans les prochaines années de s’offrir un casino. De façon sommaire, le conseil fédéral a pris la résolution d’augmenter le nombre de concessions de maisons de jeux, ce qui permettra à vingt-trois casinos de coexister en suisse dès 2024.

Entre 2002 et 2012, 21 établissements de jeux se sont vu attribuer des concessions d’exploitation par les soins du conseil fédéral suisse. Ces concessions ont été étendues pour onze de ces établissements en 2019, 2020 et 2021 afin de leur permettre d’exploiter des jeux de casino en ligne en plus des jeux de casino qui y étaient déjà en vigueur. Une nouvelle attribution de concessions est d’ailleurs imminente, étant donné que toutes ces concessions arrivent à expiration en fin décembre 2024.

C’est en tout 23 concessions qui seront attribuées, car 21 zones correspondent à une région disposant déjà d’une maison de jeu. En plus des régions de Zurich, de Saint-Gall, de Berne, de Bâle, de Montreux, de Lucerne, de Baden-Aarau et de Lugano, Winterthour et Lausanne seront gratifiées d’une concession de type A. Ce type de concession n’est attribué qu’à des établissements de jeu à mesure de justifier d’un produit brut des jeux annuels supérieur à 30 millions de francs grâce à leur offre locale de jeux.

Les maisons de jeu, un bol d’air pour l’économie locale

Le conseil fédéral a en plus décidé d’établir treize concessions de type B au profit d’établissements de jeux pouvant atteindre un produit brut annuel des jeux de plus de 10 millions de francs. Mais ici, il a fait preuve d’un peu de souplesse dans le cas où les maisons de jeu sont en mesure de réaliser un apport économique parallèle, par exemple si elles attirent davantage de touristes parmi leur clientèle. Une mise maximale de 25 francs pour les machines à sous a été fixée pour ces établissements.

Il a aussi été convenu que les cantons pourront tirer profit de l’implantation de ces maisons de jeux, notamment par le prélèvement d’un impôt cantonal sur le produit brut des jeux des maisons qui disposent d’une concession de type B. Mais cette disposition ne s’applique pas pour les concessions de type A. À la suite d’un rapport de la commission fédérale des jeux, il en ressort que les maisons de jeu ont un impact considérable sur le tissu économique, aussi bien en termes de création d’emploi que de retombées financières. Depuis 2002, ce n’est pas moins de 7,309 milliards de francs qui ont été glanés en recettes fiscales dont 6.253 ont servi au financement de l’Assurance-Vieillesse et Survivants.

Au vu de cet apport, la commission a recommandé au gouvernement de préserver les acquis des casinos, d’optimiser les entrées fiscales en faveur de la population et d’étendre l’offre de jeux en veillant cependant à une protection sociale stricte des consommateurs. La procédure d’appel pour le dépôt des demandes de concession sera ouverte en mai et la décision pour leur attribution est attendue pour le mois d’octobre 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here