L’autorité de régulation anglaise instaure de nouvelles règles

0
21
Royaume Uni

L’accroissement des options de jeux en ligne a conduit à une nécessité plus accrue de mettre sur pied des mesures pour sécuriser l’expérience de jeu. Pour ce faire la UK Gambling Commission a envisagé un ensemble de changements avec pour but de solidifier les protections, ainsi que le contrôle des jeux de machines à sous en ligne.

L’objectif recherché

Le monde des casinos en ligne en Grande-Bretagne va se voir imposer quelques nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité des parieurs.

Parmi les mesures prises, il y a notamment l’introduction des limites sur la vitesse de rotation, et la prohibition permanente des fonctionnalités qui augmentent la vitesse du jeu ou célèbrent des pertes comme des victoires.

Les opérateurs ont procédé à une période de consultation avec le grand public et les potentiels parieurs ainsi qu’avec l’industrie du jeu et d’autres stakeholders. À la suite de cette consultation, ils devront instaurer de toutes nouvelles mesures de protection des joueurs pouvant assurer la sécurité de ces derniers.

Le but recherché ici est de rendre les jeux de hasard en ligne moins intensifs et plus fiables du fait de leur conception, ce qui permettra aux joueurs d’avoir la main mise sur leurs paris.

Pour la commission, les machines à sous en ligne étaient le centre des préoccupations, car les fonctionnalités de ces dernières accroissent généralement l’intensité du jeu et donc un gros risque pour les parieurs. Ces machines à sous constituent également le risque le plus élevé de pertes parmi tous les produits de jeu proposés.

Les nouveaux principes incluent l’interdiction de quatre fonctionnalités on ne peut plus importantes sur les machines à sous en ligne. Notamment la fonctionnalité qui permet l’accélération du jeu qui donne la sensation de contrôle sur les résultats, la vitesse de rotation desdites machines, la lecture automatique, qui après constat, conduit à la perte de la trace du jeu et enfin les sons et les images des joueurs qui créent très souvent aussi des illusions.

Il a été également démontré que les fonctions de retrait inversé pouvaient accroitre la tentation à la poursuite du jeu par les parieurs. Sa suppression est donc associée à l’augmentation de l’intensité du jeu.

Les nouvelles règles

Les nouveaux changements demandent aux opérateurs d’exposer de manière plus claire aux joueurs, leurs pertes, leurs victoires, mais aussi le temps écoulé lors d’une session.

L’interdiction permanente des retraits inversés sur les jeux en ligne a aussi été introduite par la Commission britannique.  Toutes ces mesures doivent être adoptées par tous les opérateurs de Grande-Bretagne avant le 31 octobre 2021.

Les autorités s’en réjouissent

Neil McArthur, directeur général de la Gambling Commission pense que la suppression de ces fonctionnalités est capitale, car ces dernières présentent un risque énorme pour les clients. Il poursuit par la suite en disant qu’il s’agit là d’une autre étape importante dans le processus de fiabilisation du jeu en ligne. Selon lui, d’autres possibilités d’agir existent et la Commission est déterminée à les saisir.

Le ministre des Sports, du Tourisme et du Patrimoine abonde dans le même sens que Neil McArthur. Pour Nigel Huddleston, ces nouvelles mesures permettront de réduire l’intensité des jeux d’argent en ligne, avec l’introduction de protections plus fiables qui aideront à réduire le risque de préjudice lié au jeu.  Il poursuit en saluant les règles strictes prisent par la Commission des jeux de hasard qui vont en droite ligne avec l’examen complet entamé par le gouvernement sur des lois sur les jeux de hasard qui seront adaptées à l’ère du numérique.

Ces nouvelles règles entrent dans un cadre un peu plus vaste, avec en tête la campagne de protection des joueurs, également dirigée par la Commission. Avec la fermeture de plusieurs casinos physiques, les joueurs se ruent sur les jeux de casino en ligne. La Commission s’est donc fixé l’objectif de rendre le jeu en ligne plus juste et plus sécurisé, tout en y introduisant des protections renforcées autour de l’âge des parieurs avec vérifications d’identités.

D’autres changements tels que l’amélioration des pratiques d’interaction avec les clients et les cartes de crédit.

Une consultation sur l’interaction avec les clients a également été lancée par la Commission l’année dernière et les résultats sont attendus plus tard dans l’année en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here