Le casino de Saint-Brevin-les-Pins se réaménage avec l’arrivée de nouvelles machines à sous

0
3
Casinos Joa

Après la période de passage à vide imposée par la pandémie, le casino JOA situé à Saint-Brevin-les-Pins a engagé un processus de réaménagement de sa salle de jeu. À cet effet, il a acquis de nouvelles machines à sous et modifié celles sur lesquelles des modifications s’imposaient. Le but de ce projet, selon la direction de cet établissement, est de renforcer et améliorer l’engagement de la clientèle. Cette opération s’est déroulée selon des principes stricts imposés par le ministère de l’Intérieur en de telles circonstances.

Un nouvel élan pour l’exploitation du casino de Saint-Brevin-les-Pins

Le casino JOA, à Saint-Brevin-les-Pins, vient de procéder à un réaménagement complet de sa salle de jeu en s’équipant de nouveaux accessoires de jeu. C’est le 26 avril dernier que les habitués de cette salle ont pu se rendre compte des innovations effectuées par le management de cet établissement. Il a fallu, pour l’effectivité de cette métamorphose, procéder à une fermeture de 23 heures pour permettre aux employés et aux techniciens engagés pour la circonstance de s’affairer pendant toute une nuit.

Ce type d’opération dans le domaine des casinos est connu sous le nom de « mix » et a lieu en moyenne deux à trois fois par an, de préférence avant et après l’été. Toutefois, cela n’avait pas pu être entamé depuis plus de deux ans, à cause notamment de la survenance de la crise sanitaire. Pour Guillaume Despringre, directeur du casino de Saint-Brevin-les-Pins, c’est une véritable rupture avec la pandémie que l’établissement a voulu opérer, l’objectif étant que les clients aient l’impression d’entrer dans une salle complètement transformée.

Le travail de réagencement a nécessité de longues heures de travail acharné et une organisation minutieuse. Pour creuser les tranchées dans lesquelles les câbles devaient être installés, il a fallu par exemple faire passer le marteau-piqueur à une certaine heure pour éviter d’indisposer la clientèle de l’hôtel et du spa. Selon Guillaume Despringre, c’est l’arrivée de nouvelles machines à sous qui a permis de repenser l’aménagement, redéfinir les zones et accentuer la luminosité. 98 % des postes de jeu ont été modifiés à cette occasion.

Le réagencement d’une salle de jeu, une opération délicate à laquelle l’état accorde une importance particulière

De façon concrète, c’est deux nouvelles machines à sous qui ont été installées tandis que huit autres ont connu une modification. Environ sept appareils ont dû être détruits en accord avec un protocole préétabli. Il convient de préciser que la réglementation est assez stricte en matière de réagencement des salles de jeu, en particulier lorsqu’il s’agit de l’aspect mouvement des machines à sous. La première étape consiste en l’envoi d’une déclaration au ministère de l’Intérieur quinze jours au moins avant le début des travaux.

Les nouveaux appareils sont installés par des techniciens agréés par le ministère de l’Intérieur qui sont chargés de les relier au système informatique. En ce qui concerne les machines qui doivent être détruites, leur carte mère est préalablement retirée et renvoyée au fabricant. Ensuite on procède aux relevés des compteurs sous le contrôle d’un officier de police judiciaire. Le rôle de ce dernier est de récupérer la plaque de l’appareil ainsi que son numéro de série. Après leur destruction, les machines à sous sont envoyées à la ferraille.

Le taux de redistribution d’une machine à sous est fixé par l’état et doit être d’au moins 85 % pour les casinos. Il côtoie 92 % au casino JOA. Afin de marquer l’événement, l’établissement a lancé une campagne de promotion consistant en des cadeaux-surprises et en une tombola qui s’est achevée le 1er mai dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here