Les casinos Union et Station de Las Vegas en désaccord concernant les plans du nouveau site

0
8
Las Vegas

Dans le cadre de la construction d’un nouveau casino près du Strip, l’Union de Las Vegas et Station Casinos n’arrivent pas à s’entendre. En effet, l’Union n’a pas caché son intention de bloquer le processus en sollicitant le soutien de la population locale.

Des tensions toujours aussi intenses

L’Union a menacé les plans de Station Casinos dans son projet d’implanter un nouvel établissement de jeu à proximité du Strip. D’ailleurs, le Durango Station Casino and Hotel de l’opérateur a obtenu l’approbation des autorités. Toutefois, l’Union poursuit ses efforts pour arrêter le projet en demandant l’implication de la population locale. De son côté, les représentants de Station Casinos a déclaré que le projet possède un potentiel énorme en termes d’emplois. En effet, son installation permet de créer des postes aux résidents et de générer des revenus au profit du territoire. Cependant, l’opérateur a retardé à maintes reprises les efforts des employés dans la démarche syndicale. Même le Conseil national des relations du travail a décidé de contribuer en frappant fort. En clair, il n’a pas hésité à traîner l’entreprise devant un tribunal fédéral en vue de le pousser à accepter les conditions mises en place.

Dans l’ensemble, Station Casinos est obligé de négocier avec l’Union concernant les employés de Red Rock Resort malgré des tensions au sein des deux acteurs. Quand Station a annoncé son projet de construire un nouveau casino sur un terrain se trouvant à Spring Valley, l’Union a immédiatement riposté et affirmé son mécontentement. Dans ce cas, il a procédé au lancement d’une campagne populaire impliquant des résidents de la région en vue d’interpeller l’opinion publique contre cette construction. Tout au long de cette campagne, des cartes postales ont été envoyées suscitant l’intérêt des habitants. Des réunions ont été organisées permettant à chacun d’exprimer ses opinions sur la planification d’un casino. Dans un communiqué de presse publié le 27 août, l’Union a déclaré que Culinary Union a déployé tous les moyens nécessaires dans le but de faire participer l’ensemble des résidents incluant des membres et des parents. Plusieurs questions ont été soulevées notamment sur la sécurité routière.

De son côté, le syndicat a expliqué que les membres de la communauté locale n’ont pas caché leurs inquiétudes concernant la sécurité publique et la circulation. Selon une étude d’impact effectuée il y a trois ans, les craintes sont grandes quant à l’organisation du trafic qui pourrait passer de 18 533 à 78 558 pour les mouvements des véhicules par jour.

Malgré ces interrogations et les efforts des syndicats à empêcher l’obtention de cette autorisation, le Conseil consultatif de Spring Valley a donné son feu vert le 31 août dernier. Néanmoins, le comté de Clark doit encore apposer sa signature. Le commissaire de comté, Justin Jones, a confirmé que la participation des habitants est fortement appréciée. Le responsable a aussi ajouté qu’il prenait en considération tous les éléments durant la réunion avec la commission de zonage qui devrait se dérouler au plus tard au mois de septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here