Ukraine : plus de 30 établissements de jeux illégaux et des casinos fermés

0
17
Ukraine

Le Service de Sécurité de l’Ukraine (SBU), en synergie avec la commission nationale des licences de jeux et de loteries (KRAIL), a procédé à la fermeture de plus 30 établissements clandestins de jeux et deux casinos depuis le début du mois de mars 2021.

Des établissements clandestins complices d’organisations terroristes

Plusieurs établissements de jeux de hasard ont été fermés dans les régions ukrainiennes de Kiev, Donetsk, Jytomyr et Odessa entre autres. Certains de ces établissements étaient dirigés par des groupes que le SBU qualifie d’organisations terroristes.

Pendant les enquêtes, des agents du SBU ont réquisitionné plus de 600 unités de matériel informatique, 14 tables de poker, 5 roulettes, des jetons, des cartes, des accessoires de jeux de cartes, des téléphones portables du personnel des établissements, des enregistrements de la base de données clients, des enregistreurs vidéo et surtout de l’argent liquide.

Selon certaines sources, des agents des forces de l’ordre seraient éventuellement impliqués dans cette affaire. Une enquête a été initiée à cet effet et elle est en cours.

Le SBU a affirmé qu’il a été confirmé qu’une partie des fonds récoltés par ces casinos clandestins a été utilisée pour financer les États autoproclamés en Ukraine. Il s’agit de la République populaire de Donetsk (RPD) et la République populaire de Louhansk (LPR).

Pour l’Ukraine, le RPD et la LPR sont considérés comme des organisations terroristes, bien que bon nombre d’organismes internationaux et d’autres nations à l’instar de l’UE, les États-Unis et la Russie, ne considèrent pas ces groupes comme tels.

Légalisation du jeu dans le pays

Le pays a vu le jeu se légaliser en 2020 après que le président de la République Volodymyr Zelensky ait signé la loi sur les jeux en août de la même année.

Selon le projet de loi, les jeux d’argent en ligne, la création de livres, les salles de machines à sous et les casinos terrestres seraient tous légaux, mais les casinos ne peuvent être logés que dans les hôtels.

La première licence octroyée par KRAIL fut délivrée au mois de février dernier à l’opérateur Cosmolot Spaceiks. Ceci permettant à ce dernier d’exploiter un casino en ligne dans le pays.

Quelque temps après, en mars, la première licence de paris sportifs du pays a été octroyée à Parimatch.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here