Philippines : après une suite d’enlèvements, la PAGCOR s’engage à réprimer les crimes liés au jeu d’argent en ligne

0
3
Philippines

Aux Philippines, l’heure est à la lutte contre les crimes liés aux jeux illégaux. Après 43 arrestations à la suite d’enlèvements, l’organe de régulation et de contrôle des jeux dans le pays a entrepris une collaboration avec d’autres agences et bureaux pour réprimer ces crimes. Il a été révélé que ce sont les opérateurs clandestins qui permettent ces activités criminelles qui sont d’ailleurs en train de pénaliser même les opérateurs sous licence. Le président de l’organe de régulation à préciser que si cela continue, les licences POGO seront tout simplement annulées et les détenteurs clandestins mis aux arrêts.

43 ressortissants chinois ont été arrêtés

La PAGCor (Philippine Amusement and Gaming Corporation) est l’organisme de contrôle et de régulation des jeux d’argent et de hasard aux Philippines. Il y a quelques jours de cela, le régulateur a lancé une grande opération de lutte contre les crimes liés au jeu d’argent en ligne.

L’opération est intervenue après que 43 ressortissants chinois ont été arrêtés à Angeles City pour être entrés illégalement dans le pays et pour avoir travaillé clandestinement avec une entreprise détenant une licence POGO (Philippine Offshore Gaming Operator).

Lucky South 99 Outsourcing Incoporated est l’entreprise concernée ici. Elle serait l’une des deux sociétés détenant une licence POGO leur permettant d’exploiter dans tout le pays. Après avoir enfreint les termes de sa licence, les autorités ont procédé à l’arrestation de son directeur des ressources humaines nommé Chen Yi Bien.

À 33 ans, ce dernier aurait à mainte reprise engagé des citoyens clandestins pour travailler dans la société en connaissance de cause de leur statut. Après avoir pris connaissance de la situation, le PAGCor a tenu une réunion avec les agents de la police, les membres du ministère de la Justice, les représentants du gouvernement et les membres du Bureau national d’enquête.

Cette réunion faisait suite du président nouvellement nommé Ferdinand Marcos qui avait ordonné que les cas d’enlèvement et d’activité de jeu illégal soient traités avec beaucoup de sérieux. À la sortie de cette réunion, l’organisme de régulation était revenu sur le fait que si la frénésie criminelle continue, les licences de POGO seront annulées, car elles mettent potentiellement en danger l’ensemble de l’industrie.

Les crimes liés au POGO ternissent l’image des Philippines

Alejandro Tengco est l’actuel président de la Philippine Amusement and Gaming Corporation. Avant de remplacer Andrea Domingo le mois dernier, il avait occupé le poste de vice-maire de la ville de Malolos et serait un ami de longue date du président Marcos.

Dans un communiqué de presse, le nouveau président du chien de garde des jeux philippins aurait confié que les crimes liés au POGO ternissent l’image du pays ainsi que celui de son président. De janvier à août 2022, il y a eu au total 15 signalements d’enlèvements liés au POGO ce qui représente une hausse de 25 % par rapport à l’année précédente.

Selon le rapport de Tengco, les crimes signalés jusqu’à présent seraient uniquement liés à des opérateurs illégaux. Si ces crimes persistent, il n’y a aucun doute que c’est l’ensemble du secteur y compris les opérateurs légaux qui souffriront. Pour que les choses n’arrivent pas jusque-là, Benjamin Benhur qui est le secrétaire à l’intérieur et aux gouvernements locaux a appelé à une collaboration inter-agence.

Alejandro Tengco a quant à lui interpellé les opérateurs sous licence POGO à s’engager et à apporter leur aide en surveillant leurs employés. En cela, ils devront entre autres soumettre un dossier de mise à jour de leurs employés et présenter un certificat de la police attestant leur demande d’identification d’emploi de licence offshore.

Tengco aurait également révélé que leur travail avait conduit au sauvetage de deux hommes Luzon et Mabacalat qui travaillaient dans une entreprise iGaming sous licence POGO. Qu’à cela ne tienne, le chemin qui mène à une industrie plus saine est encore long et parsemé d’embûches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here